Un peu d’Histoire : columella ou corneille ?

A vous de vous forger votre opinion...

-  Une première hypothèse plusieurs fois citée dans des ouvrages :

Columna : colonne

Columella : petite colonne

Les romains marquaient la longueur des routes avec des bornes plantées à intervalles réguliers. Ils mesuraient généralement les distances en comptant leurs pas. Un pas, passus, de légionnaire romain correspondait à la distance séparant deux empreintes successives du même pied, c’est-à-dire au double de ce que nous appelons aujourd’hui un pas (et que les Romains appelaient un gradus). L’unité de mesure utilisée pour les routes était le mille et comptait mille pas soit très exactement 1481,50 mètres. La numérotation se faisait à partir du chef-lieu de chaque cité et on plantait tous les mille pas une borne millliaire. Il s’agissait le plus souvent d’une colonne de pierre, cylindrique ou parallélépipédique, haute de deux à quatre mètres et large de cinquante à quatre-vingt centimètres, et le plus souvent porteuse d’inscriptions gravées. On en a recensé encore debout de nos jours environ quatre mille, dont six cents sur le territoire de l’ancienne Gaule. Pour certaines d’entre elles, il pouvait s’agir non pas de marquer une quelconque distance mais une limite de territoire, un signe de soumission à l’empereur, ou une attestation de travaux, voire une simple commémoration.

Ces bornes étaient appelées en latin milliarium et l’on retrouve ce nom dans Milhars (Tarn), Milhas (H.-Gar.) et Millas (Pyr.-Or.). C’est ausi le cas des Milles, près d’Aix-en-Provence, où une borne marquait le franchissement de l’Arc par la via Aurelia (le -s est apparu plus tard, sans doute sous l’influence du nom Æmilus). Cippus, stèle, a pu être un synonyme et a donné son nom à Cipières (Alpes-Mar.).

De la même façon, columna, colonne, ou columella, petite colonne, bien que toutes ne correspondaient pas à des milliaires, aurait donné Colonne (Gironde), Coullons (Loiret), Coulommes (S & M, C.-et-Marqueny, Ardennes et C.-la-Montagne, Marne ) et son diminutif columella a donné La Comelle (S.et L.), Commelle (Isère et Commelle-Vernay, Loire), Coulemelle (Somme) et Courmelles (Aisne).

-  Une deuxième hypothèse , si on observe les cartes anciennes de la région (en cliquant ICI) : On trouve souvent sur ces cartes, à l’emplacement de la commune, le terme "Corneille"

A vous de vous faire votre idée… en consultant les rubriques :


Articles publiés dans cette rubrique

Agenda

<<

2017

>>

<<

Juin

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293012
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Statistiques

Dernière mise à jour

jeudi 8 juin 2017

Publication

60 Articles
2 Albums photo
1 Brève
2 Sites Web
4 Auteurs

Visites

14 aujourd'hui
36 hier
50991 depuis le début
4 visiteurs actuellement connectés